La stratégie du rêve

Selon Michael Porter, professeur de stratégie à Harvard, il n’y a que trois leviers d’action pour la stratégie d’une entreprise : dominer les prix, différencier le produit, ou se concentrer… quel ennui ! Aujourd’hui, nous abordons un quatrième type de stratégie : Faire rêver.

Rapidement : les stratégies classiques, définies par Michael Porter

Stratégie n° 1 : Dominer les prix

Cette stratégie consiste à proposer les prix les plus bas pour pouvoir attirer des clients et donc générer ensuite de la marge sur du volume. Cela peut être risqué si les matières premières utilisées voient leur prix fluctuer, soit en raison de la conjoncture économique, soit en raison de stratégies développées par les états (Protectionnisme, sanctions, etc.).

Stratégie n°2 : Différenciation du produit

Elle est déclinée de deux manières : soit vous proposez un produit plus performant, et nécessairement plus cher, soit vous proposez un produit plus simple, et donc plus abordable. Le problème, c’est que la différenciation n’est que temporaire, les concurrents vous rattrapant tôt ou tard.

Stratégie n°3 : Concentration

Comme vous l’aurez compris, vous vous concentrez sur un secteur de niche pour proposer le meilleur produit à une clientèle particulière.

Qu’est-ce que la stratégie du rêve ?

Pourquoi je n’intègre pas la stratégie du rêve dans la stratégie de différenciation ? Parce qu’elle ne se contente pas seulement de proposer un produit différent : elle vend une vision d’un monde meilleur, et elle vous fait participer à sa création.

elon-Musk
Elon Musk

Concernant la vision d’un monde meilleur, on ne parle pas ici des formules creuses que l’on peut entendre dans toutes les publicités pour smartphones, écrans de télévision, aspirateurs et j’en passe. Il faut que cette vision soit vraiment au-delà de ça. Il faut qu’il s’agisse vraiment d’un rêve. Le meilleur exemple est bien entendu celui d’Elon Musk, qui nous propose de résoudre le problème du changement climatique avec Tesla et Solar City, ou bien de coloniser Mars avec Space X. Pourtant, on aurait tort de croire qu’Elon Musk est le premier à proposer une telle stratégie : Les hommes n’ont pas construit la Grande Pyramide, le Parthénon, Versailles, ou encore Chichen Itza simplement pour que des touristes puissent y faire leur selfie. Ils l’ont fait parce qu’ils avaient la vision d’un monde meilleur pour eux.

C’est là où le deuxième point est le plus important : dans la stratégie du rêve, le consommateur est aussi le créateur d’un monde meilleur. Comment vous sentez-vous après avoir acheté une grosse voiture ? Ou un sac de luxe ? Ou une nouvelle paire de chaussure hors de prix ? Certes, cela vous fait plaisir d’avoir cet objet. Et puis c’est toujours l’occasion de se montrer. La stratégie du rêve va plus loin : non seulement le consommateur doit être satisfait de son achat (les Tesla sont plutôt esthétiques) mais il a en plus la satisfaction de faire sa part dans la mise en place de cette vision du monde.

 

Une stratégie gagnante à tous les niveaux

nintchdbpict000227759393
Versailles

La stratégie du rêve a été gagnante pendant des milliers d’années. Les anciens égyptiens n’existent plus depuis près de 2000 ans : pourtant, des milliers de touristes se pressent encore pour aller voir leurs monuments. La France est en République : mais qui n’a pas éprouvé de frissons en entrant à Versailles, le symbole de la monarchie absolue ? La France profite encore aujourd’hui des rayons du Roi-soleil. Neil Armstrong sur la Lune, c’est l’assurance pour les Etats-Unis de rester dans l’histoire pour des millénaires. A plus court terme, ce programme permit de développer des technologies utilisées quotidiennement par des milliards de personnes (batteries, miniaturisation, ingénierie des matériaux, etc).

Au niveau du citoyen, la stratégie du rêve lui procure beaucoup de satisfaction : tout d’abord, comme nous l’avons dit, celle de participer à la mise en place d’un monde meilleur. Ensuite, celle de faire partie d’un pays dynamique et performant, vers lequel tous les regards se tournent.

Au niveau de l’entreprise, la stratégie du rêve est une stratégie de différenciation de l’extrême. Si les efforts et les moyens déployés sont à la hauteur de la vision développée, alors cette entreprise pourra aller beaucoup plus loin que ses concurrents.

Au niveau du pays, cette stratégie s’inscrit clairement dans les moyens de faire rayonner une nation. En faisant preuve de dynamisme et d’audace, un pays peut attirer à lui les meilleurs scientifiques, les meilleurs artistes, les investissements, etc.

 

Qu’attendons-nous aujourd’hui ? Le rêve n’est pas une utopie : il doit être l’outil d’une stratégie rationnelle au service de tous. La société dans laquelle nous vivons est incroyable : nous n’avons jamais été aussi développés technologiquement. Communiquer n’a jamais été aussi facile. Il n’y a jamais eu autant d’idées brillantes. Pourtant nous n’avons jamais été aussi déprimés. Peut-être nous faut-il quelque chose de plus, au-delà des calculs court-termistes, des petits intérêts et des plaisirs fades. Ce qu’il nous faut, j’oserai l’écrire ici : c’est la grandeur.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :