Comment faire le buzz? Les enseignements de la guerre-éclair

C’est l’un des principaux objectifs des communicants aujourd’hui : faire le Buzz. Sur ce sujet, il y a quelques enseignements très intéressants à tirer de la stratégie de la guerre éclair.

  • Faire beaucoup avec peu

La guerre éclair est souvent perçue comme un déferlement de chars d’assaut, d’avions et d’hommes. En fait, cette perception est plutôt le fruit de la mise en oeuvre de cette stratégie. En manoeuvrant rapidement et avec force, en encerclant les points de résistance, en concentrant les moyens utilisés, vous créez chez l’adversaire un effet de saturation. C’est la même chose pour le buzz.

Pour votre campagne de communication, l’objectif est d’atteindre un maximum de potentiels clients. Pour cela, il faut concentrer ses moyens aux bons endroits (sites importants, grands médias, blogueurs influents, etc). Un bon buzz est un buzz feignant : si vous dépensez l’intégralité de votre budget de communication pour toucher individuellement chaque personne, vous ratez votre objectif.

  • Le choc
Franceinvasion1940
Concentration de chars allemands en mai 1940 @Herodote.net

Une fois vos moyens concentrés aux endroits clés, il faut frapper fort. En termes militaires, le choc permet deux choses : la destruction physique de l’ennemi, et son anéantissement psychologique. Le deuxième point est la conséquence du premier.

Dans la stratégie du Buzz, le contenu est central. Là aussi, il y a deux objectifs importants à accomplir : l’adhésion immédiate et sans retenu au contenu, et la création d’une sphère psychologique autour du contenu (sphère dont la limite est matérialisée par la phrase :” Tu n’as pas vu / lu / écouté ça? Il faut absolument que tu le fasses!). La puissance du choc produit par le contenu conditionne là-aussi la portée de l’onde psychologique.

  • Le soutien au plus près

La guerre éclair est principalement menée grâce à des unités blindés qui disposent d’un soutien logistique fort, et d’appuis prêts à intervenir dans les plus courts délais (aviation, hélicoptères, artillerie notamment). Cette coordination aux plus bas échelons permet de de tirer parti immédiatement des opportunités qui se présenteraient.

Dans une campagne de communication, la coordination entre vos différents éléments de communication doit être à son maximum : liste de diffusion, réseaux sociaux, relais sur des sites influents, presse,…tous ces éléments doivent se combiner en un court laps de temps pour que l’on parle le plus possible du contenu.

  • L’exploitation des succès initiaux

Une fois le choc réalisé, il faut exploiter les succès. Dans le cadre des opérations militaires, des forces blindés utilisent la brèche réalisée pour s’infiltrer derrière le dispositif ennemi et le désorganiser (notamment en coupant les flux logistiques et en menaçant directement des points vitaux du pays).

Normandybreakout
La percée d’Avranches en juin 1944 @Wikipédia

Un grand nombre de buzz n’existent que pour eux-mêmes. Leurs auteurs ne s’attendent pas à ce succès, et du coup les moyens d’exploitation ne sont pas en place au moment où il faut. Imaginez une division blindée avec de l’essence pour seulement 100 km : les troupes dépensent énormément d’énergie pour percer le front, et au final ils ne sont pas en mesure d’anéantir complètement le système adverse. Pour votre buzz, il faut que vous aussi vous soyez en mesure d’exploiter votre succès : il peut s’agit d’offres commerciales, d’un contenu faisant une suite logique, de produits dérivés, de moyens de monétisation, etc.

En conclusion, voici les grands principes à retenir :

  1. Utilisez vos moyens de manière optimale
  2. Choquez, et obtenez des résultats immédiats.
  3. Coordonnez vos moyens de soutien efficacement
  4. Exploitez vos succès!

P.S : Si vous voulez faire le buzz pour faire le buzz, oubliez la stratégie militaire et autres raisonnements un peu poussés, je vous conseille les vidéos de chats.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :