Comment survivre à un projet catastrophique? 5 étapes pour s’en sortir.

Vous pensiez avoir l’idée du siècle, mais il s’avère que votre projet est une énorme catastrophe? Cet article est fait pour vous…

giphy (1)

1-Limitez les dégâts

Vous êtes au cœur de la tourmente : vos finances sont au plus bas, vous n’avez pas de clients, les perspectives d’avenir sont plutôt sombres, personne ne veut vous recruter…nous avons tous traversé de telles périodes. Elles sont déterminantes pour vous et votre carrière, car elle révèle votre vraie personnalité : soit vous vous arrêtez et vous pleurez, soit vous vous battez pour votre réussite.

Dans ce genre de situation, la priorité est de limiter les dégâts. Sauvez ce qui peut être sauvé, donnez des priorités. L’histoire militaire regorge de récits où les médecins et les infirmiers ont dû procéder à des choix douloureux pour sauver quelques uns au lieu de tout perdre. Des généraux ont sacrifié des villes pour mieux sauver le pays (Koutouzov en 1812, Joukov en 1941). Le processus de sélection peut être très difficile, mais il est nécessaire. Il vous épargnera en outre d’autres difficultés par la suite. L’humilité est une qualité première à ce moment là.

2-Donnez un coup d’arrêt

Il arrive que les généraux sonnent la retraite : cela leur permet de gagner du temps, de rassembler des forces, et de se battre sur un terrain plus avantageux. N’ayez pas peur de la retraite : elle peut apparaître honteuse, mais c’est parfois la meilleure solution à adopter. Le plus important est de se donner une limite. Au début de la Première Guerre mondiale, les hostilités sont bien mal engagées pour la France. Joffre décide de reculer les troupes françaises, jusqu’à une ligne définie où il stoppe la retraite. Les troupes françaises se retournent alors, et contre-attaquent. C’est ce que les militaires appellent un « coup d’arrêt », il s’agit comme son nom l’indique d’une attaque destinée à stopper l’ennemi dans sa progression.

Le coup d’arrêt doit être mené avec la plus grande fermeté : décidez par exemple d’une date limite, ou d’une limite basse sur votre compte en banque. A partir de ce seuil, repartez de l’avant, quelque soit les moyens et les efforts.

3-Pivotez

Parfois, il ne suffit pas simplement de contre-attaquer, de repartir dans l’autre direction. Il faut aussi trouver un autre chemin vers la réussite. Les startupers et les militaires utilisent le terme de pivot. Il s’agit, à partir d’un point ancré (géographique dans le cas militaire, business case dans le cas des start up), de développer un nouvel axe d’effort pour renouer avec la réussite. Concernant les start-up, vous trouverez des exemples intéressants dans cet article : Réussir son pivot.

NormandybreakoutUn bel exemple de pivot militaire : la percée d’Avranches menée par le général Patton en 1944. Alors que la bataille de Normandie s’enlise au niveau de Caen, le général Bradley décide de mener l’offensive le long de la côte ouest du Cotentin. Ce mouvement amène à une percée décisive à Avranches, près du Mont Saint-Michel. Patton saisit immédiatement l’opportunité de libérer la Bretagne, et surtout d’encercler les troupes allemandes concentrées vers Falaise.

4-Ressourcez-vous

La manœuvre de pivot vous aura certainement donné  de l’espace (financier et/ou temporel) pour commencer à regarder vers l’avant. Même si vous êtes certainement épuisé par votre coup d’arrêt et/ou votre pivot, vous devez poursuivre vos efforts et vous préparer à aller de l’avant. Cette pause stratégique doit vous permettre de réaliser deux choses : 1) Identifier votre prochain objectif  2) Rassembler les ressources pour y parvenir.

Les militaires peuvent bénéficier de l’ascendant moral durant les batailles de contre-attaque. Imaginez la déception des soldats allemands qui ont traversé la moitié de la Russie pour arriver à quelques kilomètres de Moscou, puis être repoussé vers l’arrière! Malheureusement dans les affaires, on ne bénéficie pas de ce biais psychologique. Félicitez vous des progrès accomplis, évidemment. Mais le reste du chemin n’en sera pas moins difficile.

5-Attaquez!

El_Alamein_1942_-_British_infantry
Les fantassins britanniques partent à l’assaut après la bataille d’El-Alamein.

Les étapes précédentes auront certainement permis à votre projet de survivre, et de se stabiliser. Mais on ne peut se contenter de cela : il faut désormais aller de l’avant ! Imaginez Montgomery vainqueur à El-Alamein et restant sur ces positions…non, le général britannique repoussa Rommel jusqu’à Tunis.

Vous disposez désormais de ressources et d’une position sûre. Il faut à nouveau avancer vers le succès. Avant cela, n’hésitez pas à lister les leçons que vous avez apprises lors des moments difficiles, pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

 

En résumé :

  • 1- Limitez les dégâts
  • 2- Donnez un coup d’arrêt
  • 3- Pivotez
  • 4- Ressourcez-vous
  • 5- Attaquez!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :