Comment lancer une innovation? L’exemple du char d’assaut

maxresdefault

S’il est une invention qui a révolutionné l’histoire militaire du XXe siècle, c’est bien le char d’assaut. On peut dire sans sourciller qu’il s’agit d’un exemple parfait d’introduction d’innovation sur un marché. Que pouvons nous en retirer pour nos innovations d’aujourd’hui?

  • Votre innovation doit répondre à un besoin

Cela semble ridicule à dire, pourtant trop d’innovations ne servent à rien. Ce n’était pas le cas du char d’assaut, lancé en pleine Première Guerre mondiale. Depuis fin 1914, les soldats des deux camps s’étaient enterrés dans des tranchées. Avec les moyens de l’époque, la seule solution de gagner consistait à lancer des unités d’infanterie dans un assaut frontal, soutenues par de l’artillerie. Les soldats traversaient une zone de mort où fusaient les projectiles de toutes sortes. Grâce à des officiers, des ingénieurs, des décideurs politiques, le char d’assaut fit progressivement son apparition sur le champ de bataille. Sa conception répondait à un besoin précis : permettre aux troupes d’attaquer l’ennemi (canons et mitrailleuses de bord) à travers un terrain difficile (motorisation puissante et chenilles) tout en étant protégé du feu ennemi (blindage).

Votre innovation doit aussi répondre à un besoin simple : s’il n’est pas possible de résumer votre idée en une phrase, ou bien si vous n’arrivez pas à identifier un besoin et une population prête à acheter votre produit ou votre service, peut-être vaut-il mieux réfléchir à autre chose.

  • L’idée doit être prête à être acceptée
produit_image2_12544_1361532535.JPG
Le Maréchal Foch

Depuis Léonard de Vinci, des inventeurs ont dessiné les croquis, voire les plans de chars d’assaut. Pourtant, son utilisation n’a été effective que durant la Première Guerre mondiale. Pourquoi? Parce que jusqu’à cette période, cette idée n’était pas considérée comme sérieuse! Les officiers n’accordaient que peu de crédit à ce concept. Le premier projet de char d’assaut sous la forme que nous connaissons aujourd’hui fut proposé en 1903 par le projet Levavasseur. Il ne fut pas retenu, car le comité général de l’artillerie jugeait que la motorisation était moins fiable que d’utiliser des chevaux! Le Maréchal Foch disait : “ Le feu tue, les idées périmées aussi”.

Ce point est tout aussi valable dans les affaires : les banquiers et autres décideurs vitaux auront des réticences à soutenir vos projets si vos idées sont en avance sur leur temps. Imaginez Marc Zuckerberg cherchant des fonds pour Facebook en 1985…les concepts doivent parfois faire leur chemin avant de pouvoir percer.

  • L’innovation doit être technologiquement réalisable (et rentable)

L’autre limite à l’utilisation du char d’assaut avant 1914, c’est que son utilisation n’était pas technologiquement intéressante : les moteurs de l’époque n’était pas assez puissants, les armements trop lourds, etc.

Si votre innovation est trop difficile à mettre en oeuvre, il y a fort à parier qu’elle ne verra jamais le jour. Si à cela s’ajoute une absence de besoin, alors elle est définitivement condamnée. Prenez le cas de la voiture volante : un véritable casse-tête technologique! En plus, les gens n’en ont pas réellement besoin, et tout porte à croire que l’on s’oriente plutôt vers l’utilisation de tunnels pour désengorger les métropoles.

Fifth element
Désolé Korben! A priori, pas de taxi volant à l’horizon. @Thefifthelement
  • Elle doit rapidement remplir ses promesses

Le grand succès du char d’assaut, c’est d’avoir apporté immédiatement plus d’efficacité sur le champ de bataille. Evidemment, il y eut quelques cafouillages lors des premiers engagements, mais rien qui ne put remettre en cause le concept. Lors de la première attaque françaises à Berry-au-Bac en 1917, 18 chars sur 132 tombèrent en panne. Mais malgré cela, l’efficacité avait été démontrée.

Votre innovation doit elle aussi amener des résultats concrets. Si vos premiers clients ne sont pas satisfaits, si vos produits ne leur apportent pas satisfaction, la pente est très dure à remonter ensuite. Le cas de l’industrie du cinéma est frappant : si le premier week-end est mauvais pour les recettes, il n’y a pratiquement aucune chance que le film soit un grand succès.

  • L’innovation doit s’inscrire dans un système

Le char d’assaut s’est rapidement inscrit dans un univers de concepts. Il devint, couplé à l’aviation et à l’utilisation de la radio, l’une des pièces centrales dans la doctrine de la “Guerre éclair”. La plupart des grandes opérations de la Seconde Guerre mondiale ont eu pour outil principal les unités blindés.

Votre innovation doit aussi s’inscrire dans un univers de concepts. C’est le cas du Smartphone par exemple. C’est un téléphone permettant d’être en permanence connecté, et auquel vous pouvez greffer d’autres innovations (applications diverses, lunettes 3D, etc). Si vous innovation peut devenir central dans un système d’objets ou d’idées, alors votre fortune est faite!

En conclusion, l’innovation doit suivre ces quelques règles simples :

  1. Elle doit répondre à un besoin
  2. Elle doit être prête à être acceptée
  3. L’innovation ne doit pas être trop difficile à mettre en place
  4. Elle doit remplir ses promesses
  5. L’innovation doit s’inscrire dans un système

 

Soyez ferme sur ces principes, mais flexible dans leur exécution. Je vous laisse à ces mots de Napoléon :  “Les règlements sont faits pour les soldats et non pour les guerriers ; la bataille se rit du code, elle en exige un nouveau, innové par elle et pour elle et qui disparaît dès qu’elle est terminée.”

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :